Publicité

Les enfants de la rue au Maroc

Dans les quartiers des villes au Maroc, des milliers d’enfants sillonnent les rues, se pointent devant les mosquées et les boulangeries à la recherche de l'âme charitable. Ces enfants de la rue à l’air chétif, au visage blême, aux habits crasseux, sont appelés par certains, et cruellement, des ‘CHEMKARA’.

Ils sont dans la rue depuis quelques mois ou quelques années, mais pour beaucoup, c’est le seul refuge. Ils y fuient violence et misère pour les retrouver ensuite à la rue.

Les enfants de la rue originaires des bidonvilles ou des quartiers populaires surpeuplés et ruraux, dont l’éducation est principalement la violence, ont un niveau de scolarité ne dépassant pas les 2 années d’enseignement primaire ; leur expérience professionnelle est l’apprentissage divers correspondant plutôt à une exploitation économique chronique, voire à de l’esclavagisme pur et simple ; leur expertise future sera certainement en immigration.

La cause de la situation de ces enfants, qui n’ont parfois que 6 ans, est l'éclatement du noyau familial: décès du père ou de la mère, divorce, remariage, pauvreté, irresponsabilité des parents illettrés qui ne savent pas jouer leur rôle.

La rue exerce une tentation irrésistible sur ces jeunes fugueurs, ils y vivent souvent dans des conditions déplorables et sont exposés à des abus de toutes sortes (exploitation, prostitution et exclusion sociale…) Au moment où nos enfants sont et joyeusement en train de jouer avec les jouets qu’on leur a offerts, ces pauvres petits enfants de rue se démolissent la santé en fumant du hashish ou on buvant de l’eau-de-vie.

Plus alarmant, l’enfant représente très souvent la seule source de revenus pour certaines familles qui ne cessent de croître dangereusement. Démunies, ces familles engagent leurs enfants dans le travail à des âges précoces, ou leur apprennent à mendier ou, pire, à voler.

Il est difficile d'avoir une visibilité sur ce phénomène. La plupart des enfants passent leur temps à changer d'endroit et de ville, fuyant la police, les agressions, et le regard de la société.
A mon avis, il faudra agir et cela le plutôt possible, pour sortir ces enfants de l’univers de la rue, leur assurer à terme la sécurité ainsi qu’un avenir certain. Certes aujourd’hui plusieurs acteurs associatifs s’accordent pour leur offrir le sourire tout en leur mettant en place et d’urgence des actions sociales et éducatives.

Mais est ce que cela est suffisant pour le rétablissement d’une relation de confiance avec ces enfants et une réinsertion sociale adaptée à chaque cas ?

 

  • Ce texte nous a été envoyé par une de nos membres. Il n'engage en rien notre rédaction quant à son contenu. Bonne lecture à toutes.

Vos commentaires

http://www.avaaz.org/fr/petit

http://www.avaaz.org/fr/petition/Un_million_de_signatures_pour_interdire...

ceci est le lien d'une pétition qu'on a lancé sur AVaaZ.com aider nous à la faire partager et surtout signer là

Bonjour à Tous! Merci pour

Bonjour à Tous!

Merci pour cet article. Il permet de nous montrer et remontrer combien nous sommes privilégié avec un toit sur la tête, des habits confortables et à manger!

J'aimerais vous faire connaître une petite ONG Suisse, qui, selon les dons qu'elle reçoit, vient apporter "un petit quelque chose2 pour justement "ces enfants de la rue" au Maroc.
http://www.enfantsdelarue.ch/actualites

Je vous souhaite à tous dores et déjà une Heureuse Année 2011! Et je souhaite que, cette année à venir va apporter la dignité à ces enfants dans la rue.... et à la population défavorisée en généerale!

Prenez soin de vous!

es pauvres enfants, ils y

es pauvres enfants, ils y fuient violence et misère et y trouvent violence et misère !.

pooor :(

pooor :(

9abaha laho lfa9er les

9abaha laho lfa9er
les pauvres !

salut merçi pour sujet qui me

salut merçi pour sujet qui me donne beaucoup d'information et je sohaite pour toi un bon avenir miss benjaloun et merçi

Poster un nouveau commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
  • Les adresses de pages web et de messagerie électronique sont transformées en liens automatiquement.
  • Tags HTML autorisés : <a> <em> <strong> <cite> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Chaque email sera masqué et remplacé par un lien cliquable antispam.

Plus d'informations sur les options de formatage

Type the characters you see in this picture. (verify using audio)
Type the characters you see in the picture above; if you can't read them, submit the form and a new image will be generated. Not case sensitive.