Publicité

La polygamie au Maroc

Notre rédactrice locale

kevok kevok
kevok kevok
Inscription: 25/02/2010
Points: 4250

Ses articles

www.lalati.ma

Pour bien comprendre et savoir combattre cette pratique, il faudrait bien avoir une définition juridique de la polygamie : c’est le fait d’avoir plusieurs conjoints. Pour une femme ayant plusieurs maris, on parle de polyandrie ; pour un homme ayant plusieurs femmes, on parle de polygynie.

Plus généralement, la polygamie désigne la situation d’une espèce animale donnée, dans laquelle un individu s’accouple avec plusieurs partenaires sexuels. En sciences humaines, le terme polygamie est souvent employé pour désigner la polygynie. Mais c’est alors un emploi abusif. La polygamie s’oppose à la monogamie.

On désigne différents sous-types de polygamie. Notamment la polygamie parallèle, qui désigne la situation où un individu s’accouple avec plusieurs partenaires, non pas au cours du même acte sexuel, mais au cours d’une même période reproductive, et la polygamie séquentielle qui consiste, pour un individu, à avoir plusieurs partenaires différents au cours de sa vie, mais non de façon simultanée. Cette dernière forme de polygamie est aussi dite monogamie sérielle.

Le Maroc, comme autre pays musulman – sauf la Tunisie où cette pratique est interdite – la polygamie reste autorisée, mais les choses ont changé après 2004, date à laquelle la réglementation de la polygamie au Maroc est passée par plusieurs étapes ayant abouti à sa soumission à des conditions draconiennes, définies par la Moudawana. A préciser que ces restrictions puisent leurs raisons dans les versets du saint Coran et dans des hadihts du Prophète Mohammed.

Les modifications apportées au code de la famille imposent au mari qui désire prendre une seconde épouse d’avoir la permission écrite de sa première femme, et l’autorisation du juge, consentie s’il peut prouver être capable de subvenir aux besoins des deux femmes, garantir leurs droits, leur assurer pension alimentaire et logement.

Mais, note Khadija Rabbah, présidente de la section Casablanca de l’Association démocratique des femmes au Maroc : << Nous saluons l’initiative de la Moudawana, mais le gouvernement n’en a pas fait un véritable chantier à part entière ; la polygamie n’est pas interdite : elle est permise, mais sous conditions. Certains maris usent de ruses pour pousser la femme à accepter la seconde épouse, ou de procédures illégales, telle la falsification de papiers, etc. D’autres font du chantage à leur première femme ; les enfants sont souvent le sujet de ce chantage. Nous souffrons d’un manque terrible de communication sur la polygamie et ses conséquences néfastes sur toute une société. >>

« En 2007, 864 hommes ont épousé une deuxième femme, contre 904 en 2004>>, annonçait le ministre marocain de la Justice, Abdelouahed Radi. Le gouvernement présente cette information comme une avance notable, << une baisse qui reflète une tendance à l’abandon de la polygamie>>, mais la présidence de l’ADFM (Association Démocratique des Femmes au Maroc) trouve cela insuffisant.

- Les femmes marocaines disent non à la polygamie :
D’après le forum des femmes marocaines, la majorité des femmes marocaines disent non à la polygamie : << Maudite soit la polygamie! Maudits soient les hommes qui méconnaissent la vraie virilité, qui osent abaisser la femme ainsi ! >> s’exclame l’une d’elles. << Je plains toutes ces femmes qui acceptent une telle humiliation !>> dit une autre. Ou encore : << Un homme ne peut pas être amoureux de plus d’une seule femme !>>

- Polygamie : une arme à double tranchant :
Grâce à ces nouvelles mesures, certaines femmes se libèrent du joug marital. En refusant de signer une permission à leur époux, elles obtiennent le divorce. Ainsi, Fatiha a partagé 8 ans de sa vie avec un homme dont elle s’est séparée en 2005. Il voulait prendre une deuxième épouse, mais elle a refusé de signer. Elle a ainsi déclenché la procédure de divorce pour discorde, le chikak, qui lui a permis de rompre les liens du mariage. « Même si le foyer où nous résidions n’était pas assez grand, pour lui, avoir plusieurs femmes ne signifiait qu’un supplément de virilité » raconte-t-elle. Elle considère que « les femmes ne veulent plus être des objets entre les mains des hommes. » Cependant, quatre ans après la mise en place de la Moudwana, le bilan est loin d’être satisfaisant ! Les femmes subissent encore de très nombreuses pressions.

Les femmes qui n’ont pas les moyens de s’assumer matériellement ne peuvent pas se permettre de divorcer, elles se voient contraintes d’accepter la deuxième épouse. Saïda Drissi remarque : « Quand on connaît la situation de ces femmes, ce n’est pas ce que l’on appelle avoir le choix ! » Toutes n’ont effectivement pas les moyens, financiers ou culturels, de prendre un avocat, ou de se défendre face aux arguments de la justice : l’analphabétisme touche encore près d’une femme sur deux dans le pays. Nombreuses sont celles qui renoncent à leurs droits si elles refusent la deuxième épouse. Elles abandonnent logement, pension alimentaire et parfois même enfants, pour pouvoir quitter une situation qui ne leur convient pas. « Le Code de la famille maintient la polygamie, la répudiation, l’incapacité des mères à exercer la tutelle légale sur leurs enfants et l’inégalité successorale », souligne l’ADFM.

- Facteurs aggravants :
Dans les secteurs ruraux, c’est encore plus difficile. La polygamie est religieusement inscrite dans les coutumes. Elle permet aussi au mari d’obtenir de la main d’œuvre bon marché. « La polygamie (y) est toujours permise, à condition qu’il y ait une équité entre les épouses », rappelle Aicha Khamlich, membre du Conseil Consultatif des Droits de l’Homme.

Pour faire évoluer la situation, le gouvernement et les associations de lutte pour les droits de la femme sont d’accord sur ce point : il est nécessaire d’améliorer rapidement l’efficacité des tribunaux de justice de la famille. Il faudrait en augmenter le nombre, leur attribuer plus de moyens financiers et plus de personnels pour donner une chance à la loi d’être appliquée correctement sur tout le territoire.

Quant aux mentalités, une enquête sociologique démontre qu’il reste beaucoup à faire pour les faire évoluer : plus de 40% des Marocains sont encore favorables à la polygamie, et c’est d’autant plus vrai quand leur niveau de scolarité est élevé. Il reste tout de même une petite lueur d’espoir pour les défenseurs des droits de la femme : cette proportion est bien moindre chez les 18-24 ans, avec 36,9%, contre 60% chez les 60 ans.

On en conclut que la pratique de la polygamie est encore bien loin d’être abolie.

 

  • Ce texte nous a été envoyé par une de nos membres. Il n'engage en rien notre rédaction quant à son contenu. Bonne lecture à toutes.

Vos commentaires

c vrai tu ne poura pa etre

c vrai tu ne poura pa etre content avec les deux eu contraire tu serai plus triste qu'avant et tu aurai plus de probleme c tout

je suis un homme et je suis

je suis un homme et je suis contre la polugamie

bjr une question si un homme

bjr une question si un homme ki est deja marié mais veux une deuxieme femmes , est ce k il peux y arriver sans le consentement de la premiere ? si il lui fais un enfants peut ils se marier sans l autorisation de la premiere sous pretexte k il a un enfant avec elle ?

selon la modawana, il

selon la modawana, il pourrait même être poursuivi pour "khiyana zawjia" j'ai vu un cas similaire sur l'émission "moudawala" la première femme a poursuivi son mari devant le tribunal ainsi que la femme avec qui il a eu le bébé, cette femme a été emprisonnée pour "fassad" et le mari l'a échappé suite à la renonciation de la poursuite de sa femme.

intéressant !! quoique ça

intéressant !! quoique ça prend énormément de temps pour lire comprendre et saisir ..

j'ai essayé de racoursire et

j'ai essayé de racoursire et en meme temps bien comprendre c se que j'ai pu faire et aussi la lecture a besoin de temps nn pas faire tres vite j'espere que sa vous avez bien saisie sinon vous pouvez me questioné a n'importe quel heure

j apprecie bcp vos

j apprecie bcp vos commentaires sur la question de la condition femiine au maroc et je suis tout a fait d accord avec vous
j ai ^probleme similaire
mais inverse
ma femme une corrompue de pemiere a kidnappe ma fille en belgique et l enfant est au maroc pour l instant
ceci pour vous dire que il y a plus que la codtition de la femme qui est en jeu
il y a un serieux probleme de democratie et d alignement avec le codip et les lois internatioales
si voous avez u tcoseil a me donner je apprecierai
et encore une fois je compatit a la situation malhueresuee
de toutes ses femmes
mauel

pour l'egalité oui dieu a dit

pour l'egalité oui dieu a dit dans le coran que il doit avoir une egalité mais elle est expliqué par si il souris a une il doit sourire a l'autre se qui est impossible

C'est vrai que la polygamie

C'est vrai que la polygamie est acceptée par l'Islam et l'homme peut épouser meme 4 femmes à une seule condition qui est la légalité. Mais personnelemnt je suis tout à fait contre je ne suis pas marier mais si je tombe dans une telle sitution je demanderai le divorce sans meme penser trop

mercii pour l'article

mercii pour l'article

je sui daccord

je sui daccord

je suis completement d'accord

je suis completement d'accord avec vous c vraiment incroiable

c un article superbe , et les

c un article superbe , et les statistiques à la fin du texte sont choquantes !!

très choquantes meme et moi

très choquantes meme et moi qui croyais que nos hommes marocains ont changé d'idée.

Très beau texte

Très beau texte

Quelle bêtise cette

Quelle bêtise cette moudouwana : si je comprend bien, un mec qui veut avoir une seconde épouse doit prouver à un juge qu'il est capable de subvenir aux besoins des deux femmes, MAIS, lorsqu'il s'agit d'un premier mariage, il n'y a aucune restriction il peut etre un parfait incapable, fauché comme le blé et irresponsable, on s'en fout.

imaginons que pour remédier à ca, qu'on exige d'un mec célibataire de prouver qu'il peut subvenir aux besoins d'une femme avant de l'épouser; combien réussirons le test ? dans un pays ou le secteur informel est largement présent et ou le smic avoisigne les 2000DH. allez subvenir à des besoins avec ca.

pour éviter une révolte générale ("la révoltes des mariés", ca fait mauvais titre de film SF), il faudrait revoir à la baisse ces fameux "besoins", DONC, un homme qui gagne le SMIC marocain doit etre autorisé par l'état à se marier (sinon ca serait la faillite de l'etat qui n'est pas apte à satisfaire ce minimum vitale qu'est le mariage). PAR CONSÉQUENT un mec qui gagne 8000Dh environ devrait etre capable d'avoir 4 épouses. PARADOXE DE LA BÊTISE HUMAINE !

je suis contre la polygamie

je suis contre la polygamie

je suis pour la polygamie

je suis pour la polygamie déjà car c'est un droit qu'Allah a accorder au hommes et que sur terre y a plus de femmes que d'hommes, il y a une raison a ça!!

Oui c'est un droit que Dieu a

Oui c'est un droit que Dieu a accordé aux hommes mais avec une condition selon le verset coranique; c'est que l'homme doit être équitable avec ses femmes... "مثنى وثلاث و رباع وإن خفتم أن لا تعدلوا فواحدة " et il a dit encore ... «و لن تستطيعوا أن تعدلوا بين النساء و لو حرصتم»

oui t' as raison, mais

oui t' as raison, mais l'islam dit clairement à travers les preuves de Coran et Sunnah que la polygamie est hallale pour l'homme sans aucune force majeure, et il exige que l'homme doit donner à ces femmes leurs droits et respecter ces obligations envers ces femmes.
Donc un équilibre et non pas une égalité entre les femmes car vue à la nature humaine c'est impossible d'avoir une égalité mais c'est possible de garder un équilibre.
donc c'est mieux d'avoir une 2 emme femme au lieu d'aller chercher ailleurs une étrangère.

Poster un nouveau commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
  • Les adresses de pages web et de messagerie électronique sont transformées en liens automatiquement.
  • Tags HTML autorisés : <a> <em> <strong> <cite> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Chaque email sera masqué et remplacé par un lien cliquable antispam.

Plus d'informations sur les options de formatage

Type the characters you see in this picture. (verify using audio)
Type the characters you see in the picture above; if you can't read them, submit the form and a new image will be generated. Not case sensitive.