Publicité

Histoire boulversante de viol

www.lalati.ma

Je me suis tue pendant longtemps, mais aujourd'hui j'aimerais parvenir à publier ce crime au grand jour, afin que les personnes qui ont subies cette souffrance se reconnaissent dans mon histoire et parviennent à en parler!

Ma souffrance...

Il y a trois ans, j’ai rencontré un garçon, j'étais en pleine dépression, car ma mère m’avait jeté de ce que je croyais être « chez moi » ! Mes parents sont divorcés depuis mon enfance...
ce garçon présentait un aspect de lui-même qui n’était qu’une illusion, et moi, j’y ai cru ! Il paraissait sympathique, apparemment gentil, il m’écouter avec attention, et intérêt…

Les jours passaient et je m’attachais à lui comme pour combler le vide de ma mère, alors, je devenais sourde à tout conseil ou avertissement que l’on me donnait le concernant, le raisonnement stupide que l'on a quand on est adolescent, amoureux et qu’on croit tout savoir. Bref, il faisait tout pour me charmer, et plus le temps passait plus il arrivait à obtenir ma confiance ! Je devenais aveuglément amoureuse de lui, je l’aimais au point où je me disais que sans lui je ne serais plus rien !

J’étais loin, très loin de me douter qu’il me ferait ce qu’il m’a fait ! Tout se passait bien les premiers jours, jusqu’au moment où sa vraie personnalité se révèle. Au fil du temps je le voit froncer les sourcil, je m'adoucis, "qu'est ce qui se passe chéri dis moi t'as un soucis?"
Il devenait de plus en plus exigent, il voulait que l’on se voit tous les jours,
(Remarque : il avait 24 ans et moi 15 ! mais il m’avait menti sur son âge, je croyais qu’il en avait 18 !), alors je faisais tout mon possible pour être avec lui le plus souvent possible! J’arrivais à le voir tous les jours ou presque, mais quand je ne pouvais pas le voir un jour pour X ou Y raison, il devenait violent, il me battait, et ce n'est rien de le dire par rapport à la douleur de ses coups ! Ensuite ça été le téléphone, si par malheur, je ne pouvais pas répondre quand il m’appelait, je me prenais des coups de poings et des coups de pieds, puis des coups de bâton sans compter les gifles. Mais avec tout ça, je me taisais, parce que je l’aimais, j’avais peur de le perdre, l’amour rend aveugle mais j'ai tout vu! C’était écrit malheureusement je n'avais pas tout lu !

Je devais à chaque fois me justifier, parce qu’il pensait que lorsque je ne répondais pas j’étais avec quelqu’un d’autre… (Un parano quoi !) il disait que je lui cachait des choses alors que je lui ai raconté des secrets jamais dévoilés, dont il se servait pour m’insulter.

Bref, jalousie excessive, coups violents, mais je l’aimais, et je ne pouvais pas le perdre alors je me taisais sur tout , et j’acceptais en me disant qu’il changerait, que c’était sûrement une mauvaise passe… mais je me mentais à moi-même! parfois je me demandais même si j’étais fautive, je me disais , finalement c’est peut être moi qui ai un problème…
En tout cas je devais en payer le prix, que ce soit son humeur ou moi !

Les jours passaient, et il commençait à me dire : « tu sais , j’ai des besoins ! » (si vous voyez où je veux en venir) mais pour moi c’était une limite à ne pas franchir ! car je suis musulmane et je tiens à ma vertue pour le mariage! mais j’avais trop peur de lui ! j’ai essayé de lui dire que je ne voulais pas, mais malheureusement pour moi, il m’a encore battu, me sortant comme prétexte que je ne l’aimais pas! .... puis il m’a violé !

il savait que je tenais à lui, il savait que même s’il me faisait endurer cette épreuve, je ne parlerais pas, parce qu’il avait une emprise sur moi, et il m’avait dit : " tu sais, j’ai des radars partout, je sais ce que tu fais 24h/24 alors si tu parles je le saurais , et tu auras affaire à moi !" on se voyait chaque jour, et chaque jour il me violait et me battait selon son humeur et tout ça sans remords !

Maintenant je me sens souillée, salie, marquée au fer rouge, trahie, par un homme que j’aimais et qui a abusé de moi !

Un jour encore, nous revenions d'une promenade, et il a enchainé avec une nouvelle dispute toujours sur des sujets futiles, nous étions chez lui , il m'embrouille, je me justifie! mais... ca ne suffit pas! malgré mon innocence je présente des excuses mais ...ca ne suffit pas! il verrouille la porte de chez lui, et se met à me battre violemment! j'avais mal, j'avais peur, je voulais rentrer chez moi! j'essayais de lui faire comprendre que je l'aimais que ca ne servait à rien qu'il me frappe, que j'étais compréhensive, mais ... "ca ne suffit pas"!

il se mettais à cogner fort! je ne sentais plus mes membres, je souffrais, et il me disais: "fermes ta gueule! t'en veux encore?" j'étais par terre et il me donnait des coups de pieds dans le ventre!je crachais du sang, je ne voyais plus, je ne savais plus ce qui m'arrivait, j'étais à demi inconsciante je pensais mourir! il m'a dit de me lever, je ne pouvais plus bouger, il m'a relevé et m'a mit sur une table, puis il m'a violé!

il m'a sequestré pendant quatre jours, ma mère ne prêtait pas attention à mon absence, elle était trop occupée avec ses soirées, ses amants, son alcool, et son shit ! ... et pour mon père j'étais chez ma mère, donc mon agresseur savait ce qu'il faisait !

Bref, les jours passaient, j'étais revenue chez mon père, biensure, sans la moindre trace, et comme si tout allait bien ! j'ai enduré j'ai pris des coups sans rien dire en me promettant que s'il recommancait j'alllais partir, mais à chaque fois c'était la même, j'avais trop peur qu'il me tue! il disait que j'étais sa propriété, que j'allais être sa femme et qu'un jour il se marirait avec une autre sans me divorcer!

A force de vas et viens violents et quotidiens , je suis tombée malade, j’avais du sang dans les urines pendant trois semaines… alors pour la première fois nous ne nous sommes pas vu pendant trois jours( un record !) parce que j’étais malade ! c’était un soulagement pour moi, j’allais enfin pouvoir respirer sans avoir à me justifier , être violée, ou encore, recevoir des coups ! du moins c’est ce que je pensais !

Un soir, j’étais sorti avec mon père au super marché pour meubler ma chambre puisque je venais d’emménager chez lui, et en revenant, on le retrouve devant l’immeuble près de sa voiture comme un vigile, les bras croisés, il avait l’air furieux ! il m’attendait…

Dès que je l’ai vu mon cœur battait tellement fort que je croyais que j’allais mourir !

Je tremblais,j'étais terrifiée ! j’ai regardé mon père avec un air de chien battu sans pouvoir rien dire , les mots ne sortaient pas de ma bouche, mais mon père, ne se doutant de rien, pensait que je voulais le rejoindre, il m’a alors dit : « tu as 30 minutes ! », (mon père bien évidemment était contre le fait que je sorte avec lui mais il acceptait pour ne pas me perdre,car nous étions dans une situation familiale délicate! mais au fond de lui je sais qu'il angoissait tout le temps! surtout pour un père musulman, c'est dur d'accepter cette situation !) je voulais lui dire : « papa protèges moi ne me laisses pas y aller ! » mais je me suis dit trop tard, l'autre a du entendre !, alors je suis allée le voir, le cœur tremblant , le visage blanc !

Lui parano comme il est, pensait que je lui cachais quelque chose, alors il m’a dit : « t'étais où ? » je lui ai répondu que j’étais au super marché avec mon père, il m’a mit une claque et m'a dit : « menteuse ! montes dans la voiture ! », et au lieu de monter rejoindre mon père en courant, je suis montée dans cette putain de voiture ! je ne sais vraiment pas ce qui m’a pris, ça devait être la peur !

Il a démarré , sans un mot, il m’a emmené dans une ruelle sombre que je ne connaissais pas, j’avais peur ! je savais ce qui m’attendait ! il a arrété le moteur et m’a dit qu’il avait composé mon numéro et qu’il était tombé sur un homme, alors qu’en fait il était soul et il s’était trompé de numéro !

je devais me justifier, encore et encore mais en vain , j’ai payé le prix de sa négligence, par un autre viol, et une série de coups plus violents que les autres ! il m’a abandonné là bas, j'étais seule, il faisait nuit noire, et je devais retrouver ma route .

Ce n’était pas loin, j’ai pu retrouver mon chemin, le visage en sang je suis rentrée à la maison, mon père n’était pas là, et je suis allé directement dans la salle de bains, j’ai laché l’eau et j’ai pleuré toutes les larmes de mon corps…je suis ensuite allée dans ma chambre avant que mon père ne revienne, et j'ai fait semblant de dormir, pour qu'il n'entre pas dans ma chambre et ne voit pas mes blessures!

A partir de ce soir là j’ai décidé de ne plus le voir mais j’avais peur, il m’avait menacé de mort, il savait où j’habitais, il pouvait faire n’importe quoi! je ne savais pas quoi faire , il avait réussit à me faire croire que rien ne l'arreterait, ni la police, ni mon père, ni mon espoir, donc je n'avais aucun pouvoir, je ne pouvais que prier que Dieu me libère de ce diable!

J’avais appris par son ami, qu’il m’avait trompé avec une prostituée deux fois, je me sentais mal, je me suis senti aussi inférieure que cette prostituée, je me demandais après tout à quoi je lui servais ! je me sentais doublement trahie ! j’étais amoureuse d’un traître, d'un lâche, et d'un pervers !

un jour, ma meilleure amie que je n’avais pas vu depuis trois ans, devait venir me voir, à son arrivé, il commençait à s’éloigner de moi, parce qu’il ne l’aimait pas, il voulait me monter contre elle, (comme il m'a montée contre le reste de ma famille) mais, j'ai refusé, et à mon grand étonnement il m’a lâché, au lieu de se révolter… je ne sais pas pourquoi!

Depuis ce jour je suis tromatisée, le fait d'entendre un nom similaire au sien,ou une situation qui me rappelerait un souvenir avec lui, me terrifie, et me fait faire des cauchemars , des crises de larmes, des sautes d'humeurs, etc..

Bref, il est parti après m’avoir humilié, insulté, et culpabilisé de tout ce qu’il m’avait fait afin que je n’en parle à personne, et c’est ce que j’ai fait, j’ai gardé ce lourd secret, pensant que j’arriverais à tourner la page seule, mais j’avais tort ! le temps s’est arrêté pour moi jusqu’au jour où j’en ai parlé à mon père enfin ! c'est-à-dire, deux ans plus tard ! car je n’ai réalisé en fait ce qui m’étais arrivé que très tard !

Depuis, je n’ai jamais pu approcher un homme, j’étais dégoûtée, et je ne voulais plus jamais tomber amoureuse, je m’endurcissais, afin de ne plus ressentir ni amour, ni désir, ni émotion, je pensais que c’était le moyen de me protéger mais ça n’a fait que rendre mon ame morte vivante !

J’étais sans âme ! et je n’osais plus regarder mon corps, j’avais perdu toute confiance en moi ! la vue de moi même me dégoûtais! l'idée du suicide m'a effleuré l'esprit de nombreuses fois, mais en m'accrochant à ma foi j'arrivais à me métriser. Jusqu'à aujourd'hui je ne peux plus appréhender l'idée de sortir avec un gars, j'ai l'impression qu'ils pensent tous pareil !

Maintenant, j'ai 18 ans et avec l’aide de Dieu , de mon père, et de mes proches, j’apprends petit à petit à revivre,il faut ouvrir les yeux à la vie, mais c’est ce que j’essayes de faire… REVIVRE !
Grâce à Dieu, j’ai pu arriver où j’en suis aujourd’hui, j’ai réussi mon examen de français en candidat libre, malgré ma souffrance,et les responsabilités que j'avais...

je n'ai pas eu la belle vie, j'ai eu celle qu'il faut pour etre forgé, j'ai souffert mais ca m'a permis d'apprendre, A 18 ans j'ai presque tout connu : la richesse, la grande pauvreté, la solitude,la déchirure, l'abandon d'un parent, les responsabilités d'une mère et d'une maitresse de maison vu que j'ai du gérer la maison et j'ai élevé mon petit frère, pcq mon père travaille, la souffrance d'un viol et ses dégats, les coups, la haine d'un homme durant 7 mois, le rejet par l'école et les élèves, bref toutes ces choses m'ont déstabilisées, et pendant longtemps j'étais perdue, jusqu'à ce que je retrouve la voie droite...

Je me suis accrochée à ma foi, et j’ai pu avec l’aide de Dieu Tout Puissant, continuer mon chemin…
Al Hamdoulillah !

Une jeune victime

Vos commentaires

Poster un nouveau commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
  • Les adresses de pages web et de messagerie électronique sont transformées en liens automatiquement.
  • Tags HTML autorisés : <a> <em> <strong> <cite> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Chaque email sera masqué et remplacé par un lien cliquable antispam.

Plus d'informations sur les options de formatage

Type the characters you see in this picture. (verify using audio)
Type the characters you see in the picture above; if you can't read them, submit the form and a new image will be generated. Not case sensitive.